Les jambons

Le Prince de Paris

Entièrement façonné à la main, le jambon de Paris est préparé avec une saumure au sel de Guérande, qui lui confère un goût savoureux sans augmenter sa teneur en sodium.
Il s’agit d’une recette infaillible et d’un procédé exigeant.
Un regard suffit à distinguer le Prince de Paris de ses concurrents industriels. Sa chair rose pâle, ferme et dense détonne avec l’apparence uniforme des tranches de jambon malaxées et soumises à des traitements chimiques.

Le jambonneau campagnard

est un produit rare dans le commerce actuellement. C’est le jambonneau à l’ancienne, il est découpé au couteau du jambon, et est cuit au bouillon avec son gras, sa couenne, et surtout son os. La cuisson est lente pour laisser au jambonneau le temps de s’imprégner de tous les arômes, et il est simplement désossé à chaud en fin de cuisson.

Le fait de cuir le jambonneau avec son os, son gras et sa couenne, au bouillon, va apporter un maximum de saveur à la viande qui sera très agréablement parfumée.

Le fait de laisser le gras et la couenne sur le produit fini va permettre au jambonneau de rester très moelleux, tendre, et ce dernier sera beaucoup moins sec qu’un jambonneau que l’on aura découenné.

Le campagnard

Voici la partie la plus moelleuse du jambon : Le campagnard. Il est entouré de couenne. Cela lui permet de garder une saveur authentique surtout si vous le caramélisez !

Le jambon à l’os

Le jambon fumé

Le jambon aux herbes

Le jambon…

Le jambon…